31/05/2008

Hommage à Ghandi....!

Ghandi était alors présent dans toute l'inde, par son oeuvre, par son exermple, par son image, pour l'Europe, il n'était déja plus qu'un libérateur aux mains pures, une figure de sainteté, avec le pittorésque qui accompagne tant de saints, soeur touriére opiniatre au lrge sourire sans dents, vêtue d'une humble étoffe populaire portée comme l'uniforme de la libérté, bien que l'inde commençat à voir en lui le dérnier avatar de vichnou, tels grands pans dans sa biographie y demeuraient précis.
la prédication de 1920 sous un vaste banian, puis la foule sur les bords de la sabarnmati; le massacre d'amnistar, les doigts de sa main gauche dréssés, et désignés à la foule comme les devoirs de l'inde, le bûcher insolite fait d'habits euprpeens, de cols, de bretelles jetés par ceux qui désormais ne porteraient plus que le khali et sur lequel brûleraient les chapeaux enflammés, précusseur de bûchers funéraires devant lequel on reciterait la bhaganad dita et la désobeissance civile, la non-coopération commence le jour de la mort de tilok et surtout, la marche pour le sel.
la libérté doit être chérchée entre les murs des prisons avait dit Ghandi et Nehru, les mêmes n'avaient pas été tout à fait des prisons, on l'avait pas été longtemps, dont je m'étais évadé facilement, malgré les souliers trop petits; vaste pré changé en zone, feux roses de l'aube, charrettes sur la route au-delà des barbelés, boites de conserves ensanglantées, masures babyloniennes faites de piliers trapus, de drains et de branches, où des soldats écrivaient des lettres qui ne partiraient pas, recroquevillés comme les momies du perou.....
l'histoire fait partie des biographies du Bouddha, de son lien avec la nature, si faible fdans l'évangile et que nous n'avons retrouvé que dans les aporryphes qui ont inventé le boeuf et l'âne et chez saint françois, les oiseaux d'augure, le vol des geais qui font volte face dans le ciel au moment où le Bouddha entre dans le nirvana, les gazelles qui écoutent la prédication, il est possible que la réspiration d'une foule énorme faune fait tomber les fleurs fragiles.....

Les commentaires sont fermés.