12/06/2008

Figure d'un écrivain

La figure d'un écrivain, ce serait un visage écrit, un monde de mots vivants dans le regard et la mémoire du lécteur, comme un être humain qui ne se confond pas avec la pérsonne qui sera désignée dans le présent contrat par le térme de l'auteur....le probléme de la fonction sociale de l'écrivain n'a pas fini d'alimenter les controvérses.
L'auteur nous entraine avec ses pérsonnages ou à leur suite et nous fait toucher du doigt cette éxtraordinaire couture d'origine, qui ressource, redéfinit toute l'affabulation.
pour l'attitude sociale on s'intérésse à ce qu'elle met en évidence , la mise en scéne sur laquelle compte l'écrivain pour pousuivre, protéger, éxemplifier son oeuvre mais aussi pour l'éloigner de lui, voire l'aneantir, or l'attitude sociale n'importe pas en soi, sauf pour un écrivain ou un artiste engagé, il participe à la transformation et à l'évolution de la société en étant un agent explicite à cette évolution, la littérature est une artére vitale de nos cultures et de nos sociétés, d'où aussi l'engagement militant pour la défendre et la promouvoir losqu'elle est souvent prioritairement la cible de critiques et de détournements.
la quéstion de savoir si l'écrivain doit s'engager dans les luttes de son temps n'a guére de sens.
l'avant-garde, non sans confusion ni térrorisme intéllectuel a souvent cru découvrir une crise à cette crise d'engagement,  en confondant la littérature avec le processus historique lui-même.

12:55 Écrit par dans Philosophie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.